Légende : Les coteaux de Boudes sont installés sur les flancs d’une ancienne coulée de basalte provenant des volcans du Cézallier, aujourd’hui en inversion de relief © Photos : Patrick Marcel

Les inversions de relief

Les coteaux du vignoble auvergnat s’appuient sur des reliefs en forme de plateau : Lachaux, Gergovie, Corent, la Serre, ou encore Boudes. Il s’agit d’anciennes coulées de lave basaltique qui se retrouvent en hauteur par rapport à la plaine environnante.

Revenons 13 millions d’années en arrière : de puissants volcans produisent d’épaisses coulées de lave qui s’écoulent dans le fond des vallées de l’époque, creusées dans les roches argilo-calcaires. La lave en se solidifiant devient basalte, une roche extrêmement résistante, beaucoup plus que les argiles et les calcaires. Les eaux de pluie et de ruissellement réalisent leur travail de sape, et érodent plus facilement les roches tendres que les roches dures. Les cônes de scories disparaissent, les roches sédimentaires aussi, mais les coulées de basalte massif résistent et se retrouvent aujourd’hui  en relief. Les couches argilo-calcaires sous-jacentes ont ainsi été protégées par leur couvercle de roche volcanique.

 

Inversion relief Basalte Boudes

Légende : Vigne sur sol argilo-calcaire et éboulis de basalte provenant de la coulée située en haut du coteau © Photos : Patrick Marcel

Ce phénomène d’inversion de relief explique une grande partie des paysage du vignoble auvergnat. Au pied des coteaux, le substrat et essentiellement argile-calcaire, et plus on grimpe dans les vignes, plus les éboulis de basalte et leurs roches noires sont présents sur le sol.

 

Texte : Patrick Marcel

Pour nous joindre

Fédération Viticole du Puy-de-Dôme

11 allée Pierre de Fermat | 63170 AUBIERE

Tél. : 04 73 44 45 19 | Fax : 04 73 44 45 21

Nos financeurs

risus. mattis ut nec libero elementum Phasellus ipsum lectus dolor.